Knol vs. Wikipedia, les différences

Knol depuis son annonce dans le blog de Google, est un sujet de discussion dans les forums et sur les blogs, où il est présenté comme une alternative à Wikipedia, peut-être même comme un successeur. Qu'en est-il exactement?

Google voulait racheter About.com et en faire un wiki. Des sources impliquées dans la vente ont dit à DailyTech que ce n’est pas du tout parce que Google n’était pas disposé à payer le prix énorme que The New York Times a finalement payé pour About.com.
En fait les responsables de About.com ont eu vent de ce que Google envisageait de changer les fondations entières sur lesquelles About.com était construit, les auteurs créant de l’information basée sur des sujets spécifiques appelés « guides ». Google envisageait de changer le modèle basé sur le Guide pour un style wiki où chacun puisse écrire sans modèle.

Mais Knol sera fermé en avril 2012. knol.google.com sera remplacé par une initiative décentralisée, en fait chaque auteur devra créer un compte sur Wordpress.com pour ses articles, ou utiliser son propre site Wordress avec Annotum, un thème spécialisé pour les sites collaboratifs.

Knol selon Google

Le titre de l'article "Encourageons les gens à partager leurs connaissances", démontre d'une part la volonté de fournir un système de diffusion efficace, d'autre part de donner au projet une nature encyclopédique et universelle. Voici en quelques citations, traduites en français, comment Google présente son projet...

Le mot Knol est l'abréviation de Knowledge, (connaissance) et un Knol est un article d'une encyclopédie universelle:

"Un knol sur un sujet particulier est la première chose que quelqu'un recherchera sur le sujet la première fois qu'il voudra le lire."

"Le but est que les knols couvrent tous les sujets, des concepts scientifiques à l'information médicale, de la géographie et l'histoire aux distractions, de l'information sur les produits aux solutions de problèmes."

Contrairement à Wikipedia, les articles auront un auteur. Google se détourne de l'anonymat propre à Wikipedia:

"La base du projet est de mettre en relief les auteurs (...) nous croyons que savoir qui a écrit quoi aidera significativement les utilisateurs à faire un meilleur usage du contenu du Web."

"Pour de nombreux sujets, il y a des chances qu'il y ait des articles en compétition."

Google fournira le système qui hébergera les pages mais aussi permettra (de façon anonyme cette fois) de contribuer et commenter les articles pour faire de Knol une communauté:

"Knol fournira des outils communautaire efficaces. Les gens pourront soumettre des commentaires, questions, contributions, du contenu, etc. Chacun pourra noter un knol et en faire une revue."

"Google fournira des outils d'emploi facile pour écrire, éditer, etc. Les auteurs ont seulement besoin d'écrire, nous ferons le reste."

Les articles seront intégrés dans un ensemble hypertexte qui en font une encyclopédie:

"Les knols inclueront aussi des références et des liens sur des informations supplémentaires."

Et aussi, et c'est une autre différence avec Wikipedia, l'auteur d'un knol pourra inclure des publicités et percevoir des revenus:

"Si un auteur choisit d'inclure des annonces, Google fournira à cet auteur une part substancielle des revenus."

Pour finir, puisque le système est ouvert et que chacun pourra y contribuer, Google à mis en place une section "Recherche en qualité" qui se chargera de classer les articles dans les résultats de recherche.

Différences entre Knol et Wikipedia

Knol peut se situer ainsi:

Knol vs. Wikipedia
  1. Knol héberge les pages d'un auteur.
  2. Il constitue un ensemble a vocation encyclopédique comme Wikipedia et dispose d'un cadre de gestion d'édition similaire.
  3. Il fournit des outils d'aide à la création de pages comme App Engine et est connecté à des outils tels que Google Maps pour ajouter une carte dans une page Web ou comme Google Earth.

Pour une part Knol est un nouveau Wikipedia avec des possibilités de contenu très évoluées, cependant la différence essentielle est qu'il n'y aura pas un article par sujet, mais des auteurs en compétition sur les mêmes sujets.

Cependant il est possible pour un auteur d'ouvrir un article aux contributions et donc d'en faire un wiki (réf 4).

Le slogan de Google est "Ne pas être mauvais" (Don't be evil). Ainsi le système de sélection des articles tel qu'il transparait sera plus souple. Plutôt que de demander à des visiteurs anonymes de voter pour l'effacement des articles de wiki, on laisse le soin aux auteurs de mettre un lien sur les articles qu'ils plébiscitent. Les articles choisis appararaîtront en tête des résultats de recherche, les autres seront là mais invisibles.

Google à ajouté en décembre 2009 les objets à insérer et relié l'interface au service PicApp qui permet de choisir des photos dans un stock de dix millions d'images pour illustrer ses articles.
Il est aussi possible d'insérer, outre les images, des vidéos, des gadgets, des formules mathématiques...

La principale différence avec Wikipedia est que Wikipedia a un article par sujet ou par terme tandis que chaque auteur pouvait créer un article sur le sujet. A vrai dire, c'est aussi la différence entre une encyclopédie et un simple hébergement de pages!
Knol offrait une gestion des contributions et des outils multimedia, mais sans la page unique par article, cela n'a qu'un intérêt assez minime.

Licences et collaboration

Le choix de licence était laissé au créateur du Knol dans la panel de configuration entre Creative Commons 3.0 et Tous droits réservés.
De même l’ouverture aux collaborations était variable, même s’il faut être un utilisateur enregistré pour participer:
- Seul le créateur peut modifier l’article.
- Ou l'on peut soumettre des corrections qui seront validés par l’auteur.
- Ou l’article est en mode wiki: tout utilisateur peut le modifier. Ce qui nous ramène à Wikipedia.

Multimedia

En décembre 2009, Google a introduit les objets à insérer, un outil d’interface pour placer des objets de toutes natures dans les articles: images, vidéos, gadgets, formules mathématiques…
Parmi ces objets, PicApp (maintenant fermé aussi), un service de recherche qui permettait de trouver des images réutilisables, dans un stock de 10 millions.

Wikipedia permet également l’ajout d’images et vidéos, à condition qu’elles soient sous licence libre mais Knol permet de mettre en ligne ses propres produits multimédia sous la licence de son choix comme Facebook. Rien n’interdisant de créer des pages de profil sous Knol, il tend donc aussi à concurrencer le site de réseau social.

Vocal

Knol a expérimenté l'expression vocale pour ses articles. Les "knols", les articles de l'encyclopédie en ligne de Google sont dotés pour certains d'un bouton "listen". Quand on clique sur le bouton, le contenu de l'article est exprimé vocalement.
On voit se confirmer avec cette fonctionnalité l'idée, énoncée ici lors de l'annonce du projet, que le but de Knol n'était pas de créer une autre version de wikipedia avec des publicités, mais bien d'aller plus loin et de créer un support moderne pour la connaissance.
Et la possibilité audio n'est qu'une des nombreuses fonctions que Google a dans ses cartons.

L'intention de Google était d'une part de multiplier les langues et d'autre part de généraliser cette fonctionnalité audio sur d'autres applications, telles que Google Doc.

Histoire

Réactions à l'annonce de Knol

Knol a été annoncé en 2007.

Jimmy Wales:

Google fait un tas de bonnes choses, mais un tas de ces bonnes choses ne fonctionne pas si bien.

Le service de Google va encourager des articles concurrents d'opinion différentes sur tout sujet, là ou Wikipedia recherche l'objectivité et a un seul article par sujet qui représente la connaissance collective de ses auteurs.

Vous allez voir un tas d’articles sur le Viagra.

Florence Devouard qui dirige la partie française de Wikipedia:

Le plus inquiétant, c’est que l’équipe chargée du contrôle de la qualité de Knol, sera aussi celle chargée de s’occuper de l’indexation dans Google. Aujourd’hui, 50% de notre trafic vient de Google. J’imagine combien ça doit les faire souffrir de voir tout ce trafic qui ne rapporte rien. Avec Knol, il pense en capter une partie.

Larry Sanger, cofondateur de Wikipedia et qui a fondé Citizendium:

Knol est capable de produire précisément la même espèce de contenu inégal qu’a Wikipedia avec la plupart des mêmes abus. Sans éditeurs le même genre de problèmes d’information erronée et préjudiciable pourra polluer Knol.

Rétrospectivement, rien de ce que l'on n'a pu dire à propos de Knol ne s'est vérifié. Knol a apporté des innovations importantes.

Popularité

Après six mois de fonctionnement, l’encyclopédie en ligne de Google a annoncé le 100 000 ième article publié.
Si on compare ce chiffre aux 3 000 000 d'articles de Wikipédia (en anglais/2009), cela paraît encore modeste, mais il faut préciser que Wikipedia avait mis deux ans pour parvenir lui-même à ce nombre!
L’annonce précise aussi que les lecteurs contribuent de plus en plus aux articles bien que ceux-ci soient maintenus par un auteur unique, grâce à l’option de contributions ouvertes souvent activée.
Source: Google Blog.

Pourquoi Google a-t-il fermé Knol?

En annonçant la fermeture du site, en fait un sous-domaine de google.com, la firme a présenté le plugin et theme Annotum base comme une solution de remplacement: chacun peut créer son site Wordpress et avec Annotum, le transformer en Wiki. Knol devient ainsi décentralisé en un réseau de sites indépendants.
Cela ne change rien à ce qui est offert aux visiteurs...

Mais il y a d'autres raisons et d'autres alternatives à Knol:

Ainsi Knol devenait-il superflu dans la mission de fournir des fiches encyclopédiques sur tous les sujets. Cette tâche est rendue au Web ou transférée directement au moteur de recherche.