Les mythes et les faits sur Hitler

De nombreux mythes sont propagés concernant Hitler. Des théories, présentées par des personnes renommées, des médecins quand il s’agit de santé, sont émises et prises pour vérités établies mais sont souvent en contradictions les unes avec les autres. A coté des mythes, de nombreux faits très étonnants ou paradoxaux sont eux bien réels.

Un sondage en QCM réalisé en novembre 2009 par l’association écossaise Erskine qui a interrogé 2000 élèves britanniques entre 9 et 15 ans, a rendu les résultats suivants:
– 5% pensent qu’Hitler était un entraineur de football allemand.
– 6 % croient que l’holocauste était une fête célébrant la fin de la guerre.
– 10% que les SS sont des personnages de la série Le clan des sept de Enid Blyton.
– et 15% qu’Auschwitz était un parc d’attraction!
C’est pourquoi il est tellement utile de rétablir la vérité…

Il voulait devenir peintre

Tableau par Hitler

Tableau par Hitler

Il échoue deux fois à l’entrée à l’école des beaux-arts de Vienne en 1907 et 1908. Voici ce qui est écrit dans les livres de l’Académie:

Les suivants ont passé le test avec des résultats insuffisants ou n’ont pas été admis… Adolf Hitler, Braunau a. Inn, 20 avril 1889, Allemand, Catholique. Père fonctionnaire. 4 années au lycée. Peu de faits marquants. Test de dessin insuffisant.

Il écrit ceci quand à son échec pour la seconde tentative:

Ce monsieur m’a assuré que les dessins que j’avais présenté ont incontestablement montré mon inaptitude à la peinture, et que ma capacité appartient bien évidemment au domaine de l’architecture. Pour moi, dit-il, l’école de l’Académie de peinture était hors de question, l’endroit qui me convenait était l’Ecole d’Architecture.

Il existerait 2000 aquarelles de lui. Il est considéré comme un peintre médiocre bien qu’il soit parvenu à vivoter en vendant des peintures. Selon William L. Shirer, il copiait ses dessins et peintures sur des travaux antérieurs.
Il en produisait 2 par jour pour subsister. Les photocopieuses n’existaient pas à l’époque.

Même si l’école des beaux-arts le décrit comme Allemand, en janvier 1914, le consulat d’Autriche le convoque pour faire son service militaire en Autriche, il est donc encore autrichien à l’époque. Il sera exempté.

Un tableau d’Hitler sur le mur de Freud

Une aquarelle peinte par Hitler aurait vraisemblablement été accrochée au mur dans le cabinet médical de Sigmund Freud. Il aurait été décroché par un soldat américain qui l’aurait ensuite laissé en Italie.
On retrouve la signature d’Hitler et la date 1910, et sur le dos l’inscription « Studio Medico Sigmund Freud Vienne ». Les deux personnages vivaient à Vienne à la même époque, Freud ayant quitté l’Autriche en 1930 pour vivre en Angleterre.

Référence Telegraph.

Il avait salué Jesse Owens, en fait

Mythe: Aux jeux olympiques de Berlin en 1936, Hitler aurait refusé de saluer le vainqueur d’une compétition parce qu’il était noir. Jesse Owens, le sportif en question, dit dans ses mémoires que Hitler lui aurait fait un salut auquel il aurait répondu et qu’il aurait eu un bon accueil à Berlin.
Hitler serait parti avant la fin des compétitions et pour cette raison n’aurait pas salué tous les athlètes.

Jesse Owens:

Quand je suis passé devant le chancelier, il s’est levé, a agité la main vers moi, et je lui ai fait un signe en retour. Je pense que les journalistes ont fait preuve de mauvais goût en critiquant l’homme du moment en Allemagne.

Référence Daily Telegraph.

Hitler à pris le pouvoir grâce à des homosexuels

Le cadavre d'Hitler dans les archives de Staline

Le cadavre d’Hitler dans les archives de Staline

Sous le gouvernement d’Hitler, les homosexuels devaient porter une étoile rose. Ils ont ensuite sous le III ième Reich été massivement déportés.

Pourtant, c’est grâce à des homosexuels qu’Hitler est parvenu au pouvoir! Il les a remerciés à sa façon.

Il rejoint le DAP avec Erich Röhm, un homosexuel, en 1919. Le DAP devient NSDAP en 1920. En 1921, Hitler évince son fondateur, Anton Drexler et prend sa place. Röhm amène de nombreux membres grâce à ses relations dans l’armée.

Hitler crée les SA en 1921 sous l’autorité de Röhm. C’était au départ un service d’ordre.
Röhm quitte la SA en 1923 mais est rappelé par Hitler en 1930. Il fait alors des SA une armée de 400 000 hommes qui joue un rôle essentiel dans la prise du pouvoir par Hitler.

Les SA comptaient de nombreux homosexuels parmi leurs dirigeants. En 1934, Hitler fait exécuter Röhm et les autres chefs de cette armée parallèle, découvrant soudain et tardivement leur homosexualité!

Hitler était ennemi du christianisme

Hitler s’estimait investi d’une mission divine et rejetait le christianisme, mais ne pouvait l’interdire sans se dissocier de son armée: de nombreux soldats étaient catholiques ou protestants. Des prêtres venaient quelque fois les bénir lorsqu’ils partaient sur le front.
Ce qu’il pensait des religions a fait l’objet d’un recueil, Les Propos de Table de Hitler:

Au fond de chaque être il y a le sentiment de cette toute-puissance, que nous appelons Dieu. Les prêtres ont toujours su exploiter ce sentiment.

Les Russes n’ont pas de Dieu, et cela ne les empêche pas de savoir mourir!

Le coup le plus dur qui ait jamais frappé l’humanité fut l’avènement du christianisme.

Le plus fort s’impose, c’est la loi de la nature.

Je suis convaincu que tout pacte avec l’Eglise ne peut offrir qu’un bénéfice provisoire, car tôt ou tard l’esprit scientifique fera apparaître le caractère nuisible d’un tel compromis.

J’ai toujours tenu le Parti à l’écart des questions religieuses

Plusieurs membres importants du parti nazi, d’origine catholique et élevés dans cette religion en sont devenus les ennemis jurés, dont notamment Himmler (devenu neopaganiste), Martin Borman et Heydrich. Ce dernier ne manquait jamais d’ajouter gratuitement quelques prêtres catholiques aux listes de personnes à exécuter.

Les documents de Nuremberg ont révélé que les nazis avaient formé le plan de supprimer le christianisme après la fin de la guerre.

Il a été clochard pendant 4 ans

Il quitte la maison maternelle de Linz et abandonne sa scolarité à 16 ans, en 1904 pour aller à Vienne. Sa mère qu’il adorait meurt en 1907 (il a 18 ans). Il tenait sa photo contre lui quand il s’est suicidé en 1945.

Les ressources s’épuisent. Il recourt aux refuges pour sans-abris.
Il vit la plupart du temps de la charité à Vienne entre 2008 et 2013, avec l’aide notamment d’organismes philanthropiques juifs (ces derniers ne pouvaient pas prédire l’avenir).
Il subsiste de petits boulots, travaille comme manoeuvre, vend des aquarelles. Il stagne dans la misère.
Il part à Munich en 1913. On le voit sur une photo dans la foule qui assiste à la proclamation de la guerre en 1914. Son authenticité n’est pas prouvée, mais ce qu’elle représente est certainement vrai. Il s’engage dans l’armée le 16 août  1914 et devient Allemand de ce fait.

Hitler dans la foule qui acclame la proclamation de guerre en 1914

Hitler dans la foule de Munich qui acclame la proclamation de guerre en 1914

L’amour de sa vie s’est suicidée avec son révolver

Celle qu’il décrit comme le grand amour de sa vie, Geli Raubal (Angelika Maria « Geli » Raubal) était la fille de sa demi-soeur Angela Raubal.
On la retrouve tuée d’une balle le 19 septembre 1931 dans l’appartement d’Hitler, et on à conclut à un suicide.
Elle avait 23 ans et diverses raisons pour son suicide ont été données, en rapport avec lui et après une dispute, ce qu’il a démenti dans un article de presse.
Plusieurs témoins affirment que cela l’a anéanti et à changé sa personnalité qui a alors pris sa dimension inhumaine. Il avait 42 ans.

Geli Raubal - Eva Braun

Geli Raubal – Eva Braun

Eva Braun ressemblait à Geli Raubal. Il la voyait comme une fille simple et bête et trouvait cela plus pratique. Eva Braun tente de se suicider en 1932 (avec un révolver) et en 1935 (par des somnifères). Il l’épouse juste avant de se suicider avec elle en 1945.

D’autres amours lui ont été attribués:

  • Selon Kubizek son seul ami connu, quand il avait 16 ans il aurait été amoureux de Stefanie Isak, que tous deux croyaient juive. Cela est resté platonique et à duré 4 ans. (voir ref.)
  • Il aurait eu une relation avec l’actrice Renate Müller qui se suicide aussi en 1937.

Il avait un régime végétarien

On a fait construire à coté du Berghof un potager pour l’approvisionner en fruits et légumes. Ses fondations sont tout ce qu’il reste du Berghof actuellement.
Il n’était pas totalement végétarien et pas pour sauver les animaux mais probablement plutôt par peur pour sa santé. Plusieurs raisons ont été invoquées.

  • Il le serait devenu après la mort de Geli Raubal.
  • A cause du cancer de sa mère.
  • Par amour des animaux.
  • Sur le conseil des médecins à cause de ses problèmes gastriques.

De nombreux témoins attestent l’avoir vu manger de la viande avec appétit. En fait, il aimait le jambon, les préparations à base de foie.

Il aimait les sucreries

L’homme qui envoyait des armées au combat dans les conditions les plus dures, qui a laissé des millions de personnes mourir de faim, ne se refusait aucune douceur.
Il mangeait souvent du chocolat et des pâtisseries, ajoutait plusieurs sucres à son thé pour lui donner un goût sirupeux.
Ernst Hanfstaengl dit avoir vu Hitler ajouter des morceaux de sucre à une tasse de vin rouge.

Il aimait les pâtisseries à la crème. Ses cuisiniers lui en préparaient même dans son bunker et jusqu’aux ultimes jours avant son suicide.

Sans doute à cause de cela, sa dentition était mauvaise et il avait plusieurs bridges que l’on devait enlever à cause des inflammations. Il couvrait alors sa bouche avec sa main quand il riait pour cacher les énormes trous.

Il était drogué aux amphétamines

Concernant sa santé, les seuls faits  établis sont qu’il avait des troubles gastriques et des problèmes de peau. Pour se soigner, il prenait des médicaments toxiques qui peuvent expliquer son déclin mental et physique. Parmi ceux-ci, citons: la cocaïne, des injections de méta amphétamines, du glucose, de la testostérone, de l’estradiol, des corticoïdes, de la strychnine et de l’atropine et d’autres.

Cette médication concoctée par le médecin Morell qu’il avait en grande estime lui a fait contracter une addiction aux amphétamines. Il conseillait le médecin à ses proches qui le considéraient comme un charlatan, mais préféraient en faire la louange pour ne pas déplaire au chef suprême, ce qui l’a conforté dans la valeur de ses traitements. Par exemple Albert Speer explique dans son autobiographie que Morell lui avait conseillé toute une liste de produits contre les troubles gastriques, alors qu’un autre médecin consulté pour confirmation à diagnostiqué un excès de stress. Speer a alors réduit sa charge de travail et le mal a disparu, mais il a préféré dire à Hitler que c’était le traitement de Morell qui l’avait guéri!

Voila comment von Choltitz, un général allemand décrivait Hitler dans son autobiographie comme il l’a vu lors de sa rencontre en 1944:

« Je me trouvais devant lui et je vis un homme vieux, voûté, bouffi, aux cheveux gris et clairsemés, un être tremblant et physiquement ruiné. (…) Plus de doute : je me trouvais en face d’un fou. »

Faits établis concernant sa santé

  • On lui a extrait un polype de la gorge.
  • Il avait des eczéma sur les jambes.
  • Il souffrait d’insomnie.
  • Sa dentition était dévastée.
  • Il avait des flatulences et utilisait de nombreux médicaments pour essayer de s’en guérir – sans succès.

Mythes

Il aurait eu le syndrome d’Asperger, affirme un médecin connu. C’est une forme d’autisme qui expliquerait son incapacité à nouer des relations. Mais son manque d’humanité peut s’expliquer plus simplement par la perte de tous les êtres qui lui étaient proches depuis son enfance, et une existence très dure.
D’autres théories ont été soumises sur sa santé, mais elles se contredisent ou ne pourraient pas avoir sérieusement coexisté, aussi on les classera comme mythes:

  • Il était hypocondriaque.
  • Il n’avait qu’un seul testicule. De nombreux médecins, dont un nommé Edouard Bloch qui était juif , l’ont examiné et l’on trouvé génétiquement normal.
  • Il souffrait de Schizophrénie.
  • Il aurait eu la maladie de Parkinson. Il en avait les symptômes apparents, mais on n’en a pas la preuve.
  • On lui trouve les symptômes de la syphilis qui peuvent être aussi les mêmes.

Il n’a pas choisi sa moustache

Il portait une moustache large façon Kaiser au début de la première guerre mondial. Son supérieur lui a imposé de la couper pour pouvoir porter un masque à gaz.  Ce qu’il n’a pas toujours sû faire à temps puisqu’il a effectivement été gazé et à perdu la vue temporairement. Depuis il a conservé la moustache format réduit. Une empreinte mentale.

Il fait détruire le village natal de son père

Il rase Döllersheim et en fait un champ de tir. Peut-être pour effacer les traces de ses origines.

Il aurait voulu fournir l’armée en poupée gonflables

Pour que ses soldats n’attrapent pas de maladies avec les prostituées, on avait imaginé de fabriquer des imitations les plus réalistes possibles de l’archétype de la femme allemande, en latex. L’opération portait le nom de « Borghild Project ». Mais les soldats se sont montrés réticents, ne voulant pas être capturés par l’ennemi avec ces objets dans leur paquetage. Le projet a été abandonné aussi a cause du bombardement de Dresde qui a détruit les usines de fabrication.

Il s’est inpiré des majorettes de football américain

Le cri Sieg Heil! (que vienne la victoire) est similaire aux cris que lancent les majorettes lors des présentations qui précèdent les matches de football américain.

Il est consacré l’homme de l’année 1938 par le Times

Man of the Year 1938.
Il fait aussi la couverture en 1941.

Jamais sans ma veste

Qu’il fasse chaud ou froid, personne ne l’a vu sans sa veste.
Après le premier attentat, il portait un gilet pare-balles et l’a sans doute toujours conservé. Il se plaignait que ses généraux ne prennent pas assez de précaution contre les risques possibles.

Il est le premier à interdire le tabac dans les lieux publics

Voila qui va donner un argument aux fumeurs! Il ne fumait pas et interdisait qu’on le fasse devant lui (le contraire eut été étonnant). Il buvait rarement de l’alcool aussi, mais pas plus qu’il n’était un pur végétarien, il ne pratiquait une totale abstinence.

Un juif l’a proposé pour une médaille

Durant la première guerre mondiale, Hugo Gutmann, le supérieur d’Hitler l’a proposé pour la croix de fer. Etrangement il était né à Nuremberg. En outre il a lui-même reçu la croix de fer le même jour, ayant été proposé lui aussi par un officier. Cette récompense résultait selon ses dires d’une promesse faite à Hitler pour l’acheminement d’un message important sur le front.

Les soldats le surnommaient Grofaz

Pendant la débacle face aux troupes russes et alliées, les soldats le surnommaient « Grofaz » qui est l’abbréviation de Größter Feldherr aller Zeiten.
Traduction: « Le plus grand seigneur de guerre de tous les temps ».

Autres faits

  • Il avait nommé son chien Lincoln.
  • Il a fait la première guerre en compagnie d’un fox-terrier appartenant à un anglais de l’autre coté du no man’s land, et qui s’était égaré. Ce n’était pas par amour des animaux: les chiens détectent les gaz avant les hommes. Il a d’ailleurs été gazé après qu’on lui eut volé le chien.
  • Il n’a jamais pratiqué aucun sport ni participé à aucun jeu.
  • Il avait mauvaise vue mais trouvait indigne le fait de porter des lunettes.
  • Certains éléments de Mein kampf ont été inspirés (involontairement) par Henri Ford.
  • Il a vu deux fois le film Le dictateur de Charlie Chaplin (sorti en octobre 1940).
  • Son film favori était King kong. (Version de 1933.)

Références

Documents

  • Polo

    C’est n’importe quoi…. mais vraiment N’IMPORTE QUOI !!!!!