Johnny Hallyday

Docteur Knock est une pièce de théatre écrite par Jules Romains et qui, sous forme de satyre, montre comment les gens aisés se laissent manipuler par ce qui, sous l’apparence de médecine, constitue essentiellement un transfert de fond.

Johnny Hallyday en fauteuil roulant à Los Angeles

Johnny Hallyday en fauteuil roulant à Los Angeles

Il est vrai qu’étant allé soigner une hernie fiscale en Suisse, Johnny Hallyday est devenu vulnérable, son système immunitaire n’a plus la même résistance. Plus sérieusement, une opération d’un cancer du colon l’avait sérieusement affaibli ces derniers mois.

Il est opéré de nouveau pour une hernie discale  le 26 novembre. Elle  ne nécessitait pas la pose d’un drain dit son médecin,qui lui donne l’autorisation de voyager en avion et de retourner chez lui à Los Angeles où il a sa résidence et sa famille (la Suisse est trop ennuyeuse dit-on).

Mais après un voyage particulièrement éprouvant on l’a vu traverser l’aéroport dans un fauteuil roulant, ce qui a ému ses nombreux fans. Il est de nouveau hospitalisé peu après.

Olivier Mesner, avocat de l’ordre des médecins, qualifie celui qui l’a opéré à Paris, le docteur Delajoux, d’homme sans scrupule poursuivi régulièrement devant le conseil de l’ordre et que l’on ne saurait recommander.
Le fait est qu’il est bien placé pour en parler.

Le producteur de Johnny Hallyday surenchérit:

On nous a dit que son opération à Paris avait été un massacre. Les médecins de Los Angeles sont outrés. Des dégâts ont été causés et la moelle épinière doit être réparée.

Le docteur Delajoux est pourtant réputé, notamment dans les milieux artistique. Parmi ses patients les plus connus, citons Charlotte Gainsbourg et Marie Trintigant qu’il a soigné après qu’elle ait été tabassée par Bertrand Cantat, le chanteur de Noir Désir (elle n’a pas survécu).

Cependant, il y a derrière la polémique, des enjeux financiers énormes. Si l’opération en France a été mal faite, l’assurance remboursera l’annulation de la tournée qui était prévue pour bientôt, si c’est le chanteur qui avait décidé de quitter l’hôpital trop tôt, elle n’est pas tenue de rembourser.

Johnny Hallyday a été placé deux fois de suite dans un coma artificiel pour lui épargner les souffrances que lui ont occasionné une infection. La spondylodiscite dévore le disque et les vertèbres et est très douloureuse.

Une seconde opération a été réalisée à Los Angeles et les médecins restent réservés. Par ailleurs, l’infection pourrait avoir des suites, durer des mois et s’étendre dans l’organisme.

Où vas-tu Johnny?

Verdict des experts

Le rapport des experts demandé pour établir la responsabilité éventuelle du médecin dans l’hospitalisation ultérieure aux USA à été rendu fin septembre 2010.

Il établit que l’opération a été réalisée normalement. Cependant il dénonce un manque de suivi post-opératoire.

Reste à savoir si c’est le médecin qui s’est montré trop optimiste ou la patient qui n’a pas écouté ses conseils. Comme il a quelques millions en jeux, les frais de remboursement des dépenses pour la tournée annulée, la bataille n’est pas prêt de finir!