Mentalisme

Développer son pouvoir mental, ses capacités intellectuelles, c’est le but du mentalisme. Il se base sur un fait scientifique avéré: seule une partie du cerveau est effectivement utilisé par la plupart des gens. Pour l’exploiter entièrement, il faudrait se détourner du matérialisme et donner une plus grande part au mental.

Origine

Le Discours de la méthode de Descartes en 1637 établit des règles de pensée efficace aussi bien à partir de données exactes que dans des situations d’incertitude. Cependant le mentalisme, tout en employant des méthodes rigoureuses, va au-delà en s’attachant à connaître tous les aspects du mental humain.

Henry Sidgwick utilise le mot Mentalisme pour l’opposer au matérialisme. En 1874 il établit des règles de pensée basées sur la clarté, la cohérence, le consensus qui transposent au mental l’exploitation systématique qu’on tend à opérer envers les objets matériels.

L’irlandais George Berkeley prône en 1710 l’immatérialisme selon lequel on ne perçoit pas la matière, les qualités des objects (couleur, textures, etc.) n’existent qu’à travers ce qui le perçoit. Retenons surtout de cette philosophie qu’elle accorde une place prépondérante à l’esprit qui perçoit les choses, pour  connaître les qualités de celles-ci.

Plusieurs scientifiques se sont ensuite consacrés à l’étude des capacités intellectuelle. Alfred Binet s’est attaché à mesurer l’intelligence. Oswald Külpe veut développer la connaissance du mental par l’introspection, laquelle est cependant critiquée par le fait qu’elle suppose une reconstruction et une description verbale de phénomènes intérieurs, qui déforment la connaissance qu’on peut en avoir. Cependant cela permet aussi d’y associer des méthodes d’exploitation.
Karl Bühler étudie la psychologie de la pensée et s’oppose au behaviorisme réducteur.

En 1902, A. Victor Segno publie The Law of Mentalism (La Loi du Mentalisme) qui obtient un succès mondial. Il aborde le pouvoir sur et par les facultés mentales sous toutes ses formes incluant l’hypnotisme, la transmission de pensée, etc.

Mentalisme moderne

C’est devenu une méthode de développement personnel.

  • Le développement cognitif se base sur la mémoire, l’attention, la concentration, la vitesse de réflexion.
  • La PNL (Programmation neuro linguistique), est un ensemble de techniques, de lignes à suivre pour le développement personnel et l’amélioration des rapports avec autrui.
  • Le développement hypersensoriel se fonde sur la capacité de déduction, à laquelle on doit s’exercer.
  • L’extrasensoriel concerne des capacités, plus ou moins avérées, telles que la télépathie, les prémonitions et autres.

Le mentaliste de la série télévisée fait un peut rêver en faisant allusion au troisième volet, et en rappelant qu’il a été médium avant d’être enquêteur, mais n’utilise réellement en fait que la seconde aptitude.

Conclusion

Selon les nombreux auteurs qui se sont attachés à ce sujet, chacun peut, comme on apprend à dessiner, apprendre à devenir mentaliste, avec du temps et de la persévérance. Mais tout le monde ne peut pas devenir un grand maître…

Plus d’information

  • Résumé de La Loi du Mentalisme. Anglais.
  • Article dans New Scientist. (Anglais)
    Mises au point par le MIT, ces lunettes permettent de détecter les émotion de la personne que vous regardez. Cela fonctionne avec une caméra miniature couplées à un logiciel de reconnaissance des expressions faciales.
    Cela fournit un outil au mentaliste. Une version pour le Japon permet de distinguer 10 types de sourires différents, associés à des états d’esprits.

Dernière mise à jour le 24 février 2017.