Retrouver la vue

La thérapie génique offre un moyen de retrouver la vue pour des aveugles de naissance autant qu’elle peut restaurer les pertes de vision dues à l’âge.

Thérapie génique et vision

Au terme d’une expérience qui a impliqué cinq enfants et sept adultes, tous sont maintenant capables de se déplacer parmi des obstacles sans les toucher, six d’entre eux ne sont plus considérés comme aveugle et l’un à obtenu un résultat si spectaculaire qu’il voit maintenant aussi bien que les jeunes de son âge et peut participer à leur activités.
Il lui fallait un appareillage pour suivre des cours qu’il prenait isolé, au fond de la classe tandis qu’il utilise maintenant les livres comme les autres écoliers.

L’expérience de thérapie génique pour aveugles s’adressait dans ce cas aux personnes souffrant d’un mal inné, l’amaurose congénitale de Leber un dysfonctionnement de la rétine.

Mais Katherine High, co-auteur de l’étude dit avec enthousiasme que ces résultats très encourageant le sont pour la thérapie génique dans son ensemble. On peut envisager, estiment les chercheurs impliqués, que le procédé s’étende également aux victimes de la dégénérescence maculaire qui s’opère avec l’âge, et donc à la quasi totalité de la population!

Le procédé utilisé dans cette expérience consiste à injecter des gènes qui fabriquent des protéines capables de faire fonctionner les récepteurs de lumière dans la rétine. Un virus adéno-associé génétiquement modifié transporte le gène RPE65 qui mue en gène LCA2.
RPE65 est un des gènes responsables de l’amaurose de Leber.

Plus d’information

La cornée artificielle

Il y aurait 5 millions de personnes dont la cécité a pour cause une cornée endommagée ou anormale. L’espoir que l’on a dans ce cas serait de bénéficier d’une transplantation, mais la liste d’attente est très longue, le nombre d’organes disponibles sans rapport avec la demande.

Ce pourquoi a été lancé un projet européen de cornée artificielle, et celui-ci semble s’acheminer vers un succès pratique, il se concrétise par une surface de polymère qui est acceptée par l’organisme et remplit les fonctions de la cornée naturelle.
On a maintenant déjà passé le stade des essais cliniques et la firme allemande Miro (nom bien trouvé!) se propose de commercialiser ce produit.

Cellules souches

Dans un article publié par le New England Journal of Medicine, des chercheurs italiens racontent comment ils sont parvenu en transplantant leurs propres cellules souche, à rendre la vue à 82 patients.

Ceux-ci avaient eu les yeux détruits par des projections d’acide.

Le cas le plus étonnant est celui d’un homme qui avait perdu ses yeux il y a 60 ans et qui maintenant, voit parfaitement.

Cette procédure n’a pas d’effet – pour le moment – lorsque c’est le nerf optique qui est atteint, ou dans le cas de vieillissement (dégénérescence maculaire).

Le projet concernait 106 patient sur une période allant de 1998 à 2007. Les cellules sont extraites du limbe qui entoure la cornée et qui habtituellement entretient celle-ci en remplaçant les cellules mortes. Elle sont été développée en tubes puis placées sur la cornée.

La dégénérescence maculaire peut être contrecarrée

Elle peut rendre aveugle elle aussi même si elle affecte la plupart des gens à un degré moindre.

La dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA apparaît le plus souvent après 50 ans. Cette maladie de la rétine  affecte plus de 10% des personnes âgées, déforme la vision ou fait perdre la vision centrale et peut conduire à la cécité.

Pour la contrecarrer des chercheurs ont mis au point un implant pour la cornée équivalent à un téléscope minuscule nommé Centrasight.
Il ne guérit pas la maladie mais en supprime l’effet en fournissant un agrandissement des images.